Guide Trouver sa Voie

« Je déteste mon travail ! »… Dimanche soir, la boule au ventre revient et elle ne vous quitte plus jusqu’à vendredi. Vous allez au boulot à reculons et c’est comme ça depuis trop longtemps. Combien de fois avez-vous pensé à tout plaquer ? Mais vous n’avez pas encore osé sauter le pas. Alors vos pensées s’affolent :

« Et si ça venait de moi ? »

« Que vont penser les autres ? »

« Que faire et comment réagir face à ce sentiment qui me déprime chaque jour ? »

Vous avez envie d’aller mieux, et pourtant, vous avez du mal à agir. Alors, la bonne nouvelle est que vous n’êtes pas seul, et puis la mauvaise, eh bien, après avoir lu cet article, vous verrez qu’il n’y en a pas !

Il est possible de sortir de cette situation… Vous allez voir ce qu’il faut faire pour aller mieux quand on déteste son travail.

Pourquoi je déteste mon travail ?

Aller au travail à contrecœur est une situation vécue par la moitié de la population française. Avant de commencer à chercher des solutions, il est important d’identifier son mal-être professionnel. Parfois, la routine vous empêche d’écouter vos besoins.

Commencez par ressentir les émotions qui vous traversent : colère, tristesse, déprime, apathie, frustration… Nommez-les et sachez qu’elles ne font que passer. Regardez pourquoi vous ne supportez plus votre métier.

Est-ce parce que :

  • votre métier ne vous convient pas (ou plus) ;
  • vous ne vous entendez pas avec vos collègues de travail ;
  • les horaires ne sont pas adaptés à votre vie privée ;
  • vous vous ennuyez au bureau ;
  • ou au contraire, parce que vous avez trop de responsabilités et n’arrivez plus à faire face à cette surcharge de travail ?

À partir du moment où vous n’avez pas envie de travailler, c’est que vous n’êtes pas aligné avec ce que vous faites. Il est temps alors d’agir pour trouver une solution comme envisager une reconversion professionnelle et enfin aspirer au bonheur.

Que faire si je n’aime pas mon job ?

Détester son Travail

Bien évidemment, tout le monde n’a pas la possibilité de vivre de sa passion. Mais vous donnez-vous les moyens de faire une activité qui s’y rapproche ? Le temps passe vite et vous êtes rapidement enlisé dans une vie qui ne vous convient plus. À quel moment vous êtes-vous perdu en chemin ?

On me dit souvent : « je déteste mon travail » et ces mêmes personnes n’ont pas vu venir le problème. Le bore-out et le burn-out sont de plus en plus fréquents. L’épuisement professionnel n’est qu’une conséquence du non-choix, celui de l’équilibre. Car tout est question d’équilibre dans la vie. Alors, si vous détestez votre travail au point de vous en rendre malade, sachez qu’il est possible de se sortir de ce cycle infernal.

Commencez d’abord par prendre du recul pour vous détacher de la situation. Si vous avez la possibilité de poser quelques jours, voire quelques semaines, de congés, ils seront bienvenus. Votre santé mentale est à entretenir de la même manière que votre santé physique. Pensez à cette balance du bien-être, indispensable pour fonctionner au quotidien.

Si vous voulez vous lever le matin avec le sourire, il convient de donner du sens à sa vie. Se recentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire sur soi et son environnement. Prenez du temps pour vous, respirer l’air frais de la nature, faites des activités sportives, de la relaxation si vous pouvez, dormez une sieste, organisez des repas entre amis, visitez vos proches… Autant de choses simples que nous avons oubliées et qui pourtant, nous ressourcent.

Comment aller mieux dans sa vie professionnelle ? 5 étapes pour se transformer

Je n'aime pas mon travail
S’épanouir au travail est le début d’une nouvelle vie !

Si vous êtes écœuré par votre travail, commencez par prendre soin de vous, en vous éloignant un temps de ce milieu toxique. Pour éviter de pousser votre corps à bout, il faut réagir dès les premiers signes de fatigue professionnelle.

Voici 5 étapes clés pour se transformer et accéder à l’épanouissement professionnel :

Étape 1 : Notez les choses que vous n’aimez pas dans votre travail

Afin d’être clair avec vous-même, faites un exercice facile : prenez un papier et un stylo et écrivez toutes ces choses que vous détestez faire dans votre travail et l’émotion qui vous traverse.

Voici des exemples :

  • Je n’aime pas faire du secrétariat : ça m’ennuie.
  • Je déteste bricoler : ça ne m’intéresse pas et je n’y mets pas du cœur.
  • Je n’en peux plus d’écouter les gens : l’accueil n’est pas fait pour moi, ça m’épuise et ça m’exaspère.
  • Je n’ai jamais aimé servir : je me sens maladroit et pas à ma place.
  • J’ai une aversion pour le management : je ne me sens pas à l’aise en prenant seul les décisions et en déléguant.

Un point important à noter : vous avez le droit de ne pas aimer votre travail, ne le considérez pas comme un échec professionnel. Voyez-le plutôt comme une expérience nécessaire pour mieux cibler vos besoins.

Étape 2 : Notez ensuite ce que vous aimez faire

Je ne supporte plus mon travail
Lister ses compétences permet de trouver sa voie professionnelle.

Il est parfois plus facile d’exprimer ce que nous n’aimons pas que ce qui nous ravit. Donc il est possible que cet exercice soit plus difficile que le précédent. Certaines personnes savent depuis toujours ce qu’elles veulent faire dans leur vie.

D’autres doutent sans arrêt, elles se sont perdues et ressentent parfois un vide intérieur. Dites-vous que ce n’est pas grave de ne pas savoir quoi faire. Il existe diverses solutions pour faire surgir en vous l’envie d’œuvrer chaque jour. Pour cela, un coach spécialisé en reconversion professionnelle peut vous aider à y voir plus clair.

Étape 3 : Listez vos compétences et le job de vos rêves

On dit que lorsqu’on aime une chose, on la fait bien. Certes, car nous y mettons tout notre cœur. Il faut toutefois rester réaliste en listant ses compétences réelles. Vous pouvez par exemple demander à passer un bilan de compétences via votre CPF ou Pôle Emploi. Pour cela il suffit de cibler de manière claire et détaillée les compétences acquises tout au long de votre vie, que ce soit dans le cadre de votre travail, de vos études et des formations, mais aussi au travers de votre expérience personnelle.

Enfin, si vous avez une passion, déterminez le métier de vos rêves et visualisez-le. Ensuite, renseignez-vous sur l’accès à cette profession et sur les débouchés. Par exemple : Vous aimez jouer de la guitare ? Vous vous défendez bien et maîtrisez parfaitement le solfège ? Et si vous deveniez professeur de guitare dans une structure éducative, une association ou à votre compte ? Tout savoir-faire peut se transformer en job !

Étape 4 : Défaites-vous de la pression sociale et concentrez-vous sur vos objectifs

Tout le monde a rêvé un jour ou l’autre de faire le job de ses rêves. Alors, qu’est-ce qui vous en empêche ? Et si c’était la pression sociale qui vous bloquait ? Pourtant, il est essentiel de se détacher du jugement des autres pour prendre ses propres décisions.

Personne n’est à votre place et ne sait ce que vous traversez actuellement en vous levant chaque matin pour faire un travail que vous détestez par-dessus tout. Rien n’est plus difficile que d’aller à contre-courant. Alors, restez focus sur vos objectifs de vie. Bien sûr, ceux-ci doivent être réalistes et réalisables. Si vous avez envie, par exemple, de quitter l’hôtellerie ou la restauration pour travailler dans un centre animalier, faites-le ! Mais pensez à bien préparer votre reconversion avec un plan cohérent et réaliste.

Étape 5 : Agissez maintenant pour changer de métier

Une fois que vous avez dégrossi la situation, que vous avez réussi, seul ou avec l’aide d’un professionnel, à exprimer clairement vos ressentis et vos besoins, vous aurez franchi un pas de géant. Vous entrez donc dans la phase d’action. Pour trouver un but dans sa vie et commencer à prendre du plaisir au travail, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Parler avec son employeur pour exprimer son mal-être au travail et demander un changement de poste.
  • Faire une formation pour accéder au métier qui nous plaît.
  • Envisager une démission ou une rupture conventionnelle pour se lancer dans l’entrepreneuriat ou trouver un nouvel emploi qui nous correspond mieux.
  • Se faire accompagner par un conseiller ou un coach pour dessiner ensemble son nouveau projet professionnel.

Mot de la Fin

Pour résumer, si vous vous dites « je déteste mon travail », n’attendez pas de vous épuiser moralement et physiquement pour changer de voie professionnelle. Nous passons la majorité de notre vie à travailler pour subvenir à nos besoins et profiter du temps libre qu’il nous reste. Autant choisir un job épanouissant !

Se reconnecter à soi est primordial afin de sortir de cette insatisfaction permanente qui déprime. Alors, si vous aspirez à aller mieux en trouvant un métier fait pour vous, contactez-moi, j’ai établi des programmes personnalisés pour vous accompagner tout au long de votre parcours.

Blogtravail Ressources

– Article rédigé en collaboration avec la plume de « Lou Rédac ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.